French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Quels enjeux...quel avenir pour nos rivières?

C'est un des problèmes majeurs du XXIème siècle...

Etaient présents : Eau et Rivière de Bretagne - Fédération Pêcheurs - CNP - Agence de l'Eau - pour instruire et informer les personnes qui s'étaient déplacées pour entendre le verdict des orateurs et leur poser des questions. Ils étaient presque 16O dans la grande salle respectant un silence attentif.
MM Girard, président de séance, Yvon Siou chargé de mission de l'Agence de l'Eau, Jean Claude Demaure ancien Président de l'Agence de l'Eau, Jean- François Piquot porte-parole d'Eau et Rivière de Bretagne.
Une majorité de femmes et de jeunes filles et de nombreux auditeurs propriétaires riverains prétèrent attention aux trois interventions qui se sont succédées et intervinrent par questions directes et fondamentales selon les sujets.

L'intervenant de l'Agence de l'Eau a établi un schéma des travaux prévus pour la nouvelle loi et les cas qui seront soulevés en ce qui concerne l'environnement pour les cinq Agences. qui suivent les directives , des traitements et suggestions destinées
aux Maires selon l'Agence Nationale future.
A la question : d'où vient l'argent de fonctionnement?
il fut répondu que c'est l'impôt qui alimente les fonds nécessaires au bon fonctionnement des ensembles.

Puis M. J.F. Piquot commença son exposé par une situation chiffrée de nos cours d'eau, rivières et fleuves en Bretagne, signalant, entre autre, que malgré le très grand réseau de rivières souterraines, la pluie ne peut alimenter suffisamment les nappes phréatiques de plus de 7% soit 1OOO litres par m2. Les nappes sont libres actuellement et les captages sont de plus en plus effectués par des propriétaires qui recherchent une arrivée d'eau potable sur leur domaine. En 2O15 il faudra que l’eau soit de bonne qualité, proche ou semblable à la norme européenne sur toutes nos rivières. Même l'eau de source est polluée sur son parcours vers la mer ...
12OOOkms sont dans un état insatisfaisant : trop de pollution par les grandes cités et les mauvaises pratiques des agriculteurs.
Il rappelle que le dicton des anciens disait, de l'eau des rivières : “quand le poisson meurt l'homme est menacé “. Ce dicton fut repris par Eaux et Rivières et devint sa devise. 

M.Yvon Siou, chargé de mission et délégué à l'Agence de l'Eau de Loire-Bretagne montra que le débit moyen des rivières est gravement en baisse depuis quelques années mais surtout en 2OO5. Le volume de renouvellement par marée des eaux dans le golfe est de 2 à 4OO OOO m3 et sa qualité est correcte. Le rejet des eaux venant des grandes cités Vannes - Auray - Arzon trouble néanmoins sa pureté. En eau douce, le danger est dans les nitrates et en 2OO6 une enquête de proximité sera nécessaire. La salubrité sera vérifiée en 2O15.

Ph.Borgella - Article paru dans le Monde des Moulins - N°15 - janvier 2006