French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Contingent et droits de mouture, adaptation à la réglementation

L’ordonnance n° 2006-594 du 23 mai 2006 a adapté la législation relative aux céréales et à la meunerie dans le code rural. Elle réaffi rme les bases réglementaires relatives au contingentement de meunerie.
Rappel de l’article L621-30 du nouveau Code Rural :
« La production de farine de blé tendre destinée à la consommation humaine en France métropolitaine est subordonnée à la détention d’un contingent de meunerie ouvrant droit à l’exploitation d’un moulin dans la limite d’une quantité annuelle déterminée de blé tendre. La capacité d’écrasement autorisée au titre de chaque contingent de meunerie peut être augmentée par acquisition ou location de droits de mouture détachés d’un autre contingent ». Le décret d’application, annoncé par cette ordonnance, concernant l’adaptation de la réglementation meunière, vient d’être publié au Journal Offi ciel du 25 mars 2009 sous la référence n° 2009-319 du 20 mars 2009. Il fera l’objet d’une instruction par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche à l’ONIGC pour que les dispositions d’application de ce décret soient bien mises en oeuvre.

Article paru dans le n°29 du Monde des Moulins - Juillet 2009