French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

La Vierge et les diables font bon ménage... Monbahus ( Lot-et-Garonne)

n54histvierge

Le Moulin de la Vierge à Monbahus.
http://visites.aquitaine.fr/moulin-de-la-vierge
Sur ce site, nous pouvons voir la photo ci-contre et lire : "Moulin construit en1616, le dernier propriétaire est un notaire, qui en fait don en 1898 à la commune. Celle-ci installe une statue monumentale au sommet du moulin transformé en chapelle dédiée à Notre Dame".

La butte de la Vierge domine le village et les environs de Monbahus. Une vierge qui a bâti son succès avec l'aide des diables.
Quand on arrive sur la commune de Monbahus, on ne voit qu'elle, perchée à plusieurs dizaines de mètres du sol. Elle, c'est la Vierge, cette fameuse statue que presque tous les habitants de la commune connaissent puisqu'elle a en effet un peu plus de 100 ans. Et une histoire des plus intéressantes.
Pour ne pas dire cocasse. Car tout le village a été conçu autour d'elle, autour de ce petit plateau qui entoure le Moulin de la Vierge d'où on découvre une magnifique vue circulaire sur cette belle région faite de coteaux et vallées où toutes
les cultures existent.
Mais, perchée sur son moulin, la Vierge n'a pas toujours été au même emplacement. Marie-Jeanne Dupont, toujours bon pied bon oeil malgré ses 80 printemps, connaît son histoire par coeur : "La Vierge, après sa réalisation en 1898, a été transportée à l'église. Son premier contact avec Monbahus a été rude puisque le sacristain de l'époque l'a heurtée, laissant quelques dégâts sur son visage. Mais il fallait ensuite monter cette Vierge sur le haut du moulin qui avait été rénové. Comment déplacer sur le site, situé à 200 m de hauteur, cette Vierge qui mesure 3 m de haut et pèse 2 tonnes ? Ce sont deux diables qui ont été choisis, ces engins qui permettaient de transporter des billes de bois."
Boeufs et chèvres : "Tirés par 7 paires de boeufs fournis par la famille Lacau, ils ont facilité ce transport. Il a fallu ensuite dresser des "chèvres" en bois pour hisser la Vierge sur l'emplacement qui lui était réservé en haut du moulin. Toute l'opération a duré plusieurs jours, mobilisant un grand nombre de monbahusiens" se rappelle-t-elle.
Cette Vierge, plantée en haut de la colline qui domine toutes les vallées voisines, a été fêtée en 1998 pour son centenaire.
Mais la butte qui surplombe Monbahus n'a pas connu qu'un seul moulin. Il y a 400 ans, existaient sur ce lieu quatre moulins. Pendant plus de 200 ans, la montée vers la butte des moulins a connu une intense activité avec un va-et-vient important d'hommes et d'animaux transportant les sacs vers les moulins.
Aujourd'hui, ce sont les touristes qui empruntent le même chemin, certains à pied (la côte est un peu rude), d'autres en voiture (c'est possible). Amoureux de beaux paysages, faites un détour par Monbahus pour admirer ce magnifique point de vue.
À découvrir : Au départ de Villeneuve-sur-Lot, prendre la direction de Casseneuil puis de Saint- Pastour. À 2 km à la sortie de Casseneuil, prendre sur la gauche la direction Monbahus qui se trouve à une quinzaine de km. La butte de la Vierge domine toute la commune sur la gauche. On y accède par le village. Pour atteindre ce point de vue qui culmine à 200 m, dominant à 360° toutes les vallées environnantes, il faut emprunter un chemin empierré, en bon état, accessible aux voitures.

D'après un article publié le 12/08/2000 dans la Dépêche du Midi, signé P.M. - Article paru dans le Monde des Moulins - N°54 - octobre 2015