French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Pays-Bas : La technologie moderne au secours du patrimoine culturel

Notre ami Patrick Agard a relevé l'article suivant dans le N° 46 de la revue professionnelle "FLUIDES" (parue en Novembre 2OO2) et nous fait partager sa découverte.

Soulever de 2 mètres le célèbre moulin d'Orange datant de 1699 était le défi posé par la ville de Vlissingen en Hollande.
Cet exploit a été réalisé en trois jours avec un équipement de levage hydraulique. Ce travail a permis aussi de corriger la position légèrement penchée de ce joyau du patrimoine hollandais.
Maillon faible dans la lutte contre la mer, la direction de l'aménagement du territoire a décidé d'augmenter de 2m la hauteur de la digue d'Orange afin de préserver de l'inondation la plaine de Zélande qu'elle protège.

hollande
Le moulin d’Orange

Ce moulin à vent typique faisant partie du paysage s'est trouvé pris dans le projet. Deux solutions existaient: soit démonter le bâtiment et le reconstruire, soit le soulever à la hauteur requise. C'est cette dernière solution qui a été retenue par la municipalité de Vlissingen.
Le projet a commencé en 2001. Le moulin a reçu de nouvelles fondations en béton d'une épaisseur de 75 cm qui devaient servir de support pendant le levage. 28 vérins de 50 tonnes avec un système de tiges filetées de 3 mètres de longueur furent simultanément placés autour et à l'intérieur du moulin.
L'ensemble “fondations + moulin” était suspendu aux tiges filetées; une ouverture dans les fondations permettait de glisser des tuyaux en acier supportant les vérins de levage. Ces tuyaux reposaient sur une base fixe sous le moulin. Les vérins furent divisés en trois groupes p o u r permettre de corriger le faux aplomb, le centre de gravité a aussi été pris en compte. Le côté supportant les ailes demandant une plus grande puissance, la capacité de levage totale disponible égalait 1 400 tonnes.
Un dispositif en acier avec poutrelle transversale renforcée supportait le tout. L'ensemble fut élevé en plusieurs cycles pas à pas jusqu'à la hauteur de 2 mètres.
Après les travaux de tassement du sol, le moulin a été parfaitement remis en place en mars 2002.

La rédaction - Article paru dans le Monde des Moulins - N°4 - avril 2003